Retour haut de page

 

ÉBATE

Se dit au lieu d'abattre.

Il a ébatu èn' âbe

ÉBÊTI

Abêtir.

A rudoué-ye tellement so gamin, qu'a finira pa' l' ébêtir

ÉBOULANCER

S' - Prendre son élan pour sauter. Ce mot est surtout employé par les enfants dans leurs jeux.

 

ÉBRANDILLER

S' - Se suspendre à une branche d'arbre pour monter plus haut ou bien, en se penchant, étant sur une échelle, attirer une branche à soi pour en cueillir les fruits.

 

ÉBREUVER

Abreuver.

 

ÉBREUVOUÉ

Abreuvoir.

 

ÉBRI

Abri.

I' pleut, va à l'ébri

ÉBUTÉ

Avoir fait une bonne ou une mauvaise rencontre; s'être trouvé dans une bonne ou une mauvaise situation. Littéralement cela signifie avoir atteint le but désiré ou redouté.

J'é ben ébuté, j'allée l'vouère, il été là.

ÉCAFILLES

Menues épluchures; pellicules et pépins des raisins et autres fruits.

 

ÉCALAS

écalot - Désignant une noix. L'écale est l'enveloppe verte de la noix, dite brou. L'enlèvement de cette enveloppe s'appelle écaler les noix. Si les noix sont destinées à faire de l'huile, on casse leur coquille dure contenant le fruit que l'on retire, ce qui se nomme èplucher les noix, travail s"effectuant pendant les veillées d'hiver. Les quatre parties du fruit sont les tuches en patois.

 

ÉCALER

Se dit de bois que l'on fend et qui ne suit pas régulièrement son fil. Ce verbe s'emploie aussi lorsque, en abatant un arbre, celui-ci se fend dans sa longueur en tombant, ce qui l'endommage.

 

ÉCALIS

Amas de matières placées sans ordre, souvent par suite de chute ou d'éboulement.

 

ÉCHANGER

Se dit au lieu d'essanger, passer le linge à l'eau avant de le mettre à la lessive.

 

ÉCHARPE

C'est une "écharde"

ène écharpe

ÉCHIGNÉ
retour

Échiné, ou Éreinté

 

ÉCLAIRIOTES

Salade de mâches

 

ÉCLAT

C'est une petite partie, un morceau d'une certaine chose.

Donne-moi ène éclat d'ton gâteau
et un éclat d'pomme.

ÉCLOUER

Signifie "éclore", en parlant des oiseaux sortant de l'oeuf.

Les poulets son' écloués,
i' a deux oeufs d'clairs.

ÉCOLÉ

Etre mal : s'applique à quelqu'un qui reçoit de mauvais conseils d'un autre.

En allant avé c'voyou-là,
i's'ra ben écolé, ma foi !

ÉCOLER

Accoler : attacher les jeunes pousses d'une vigne aux échalas. L'écolage indique le travail ainsi que le moment où il est pratiqué.

C'ée pendant l'écolage qu'en verra
si i'a du raisin.

ÉCOLEUSE

Est la personne procédant à l'écolage qui s'effectue ordinairement par es femmes.

 

ÉCOLURE

Désigne la paille servant à écoler.

 

ÉCORDAILLES

Fiançailles

 

ÉCOUFLÉ

Accroupi, s'accroupir, on dit aussi d'une toiture apr exemple qui s'est écrasée dans l'intérieur.

L'bâtiment s'a écouflé.

ÉCOUPLE

Lanière de cuir reliant la batte d'un fléau à battre le blé à son èmentin.

 

ÉCOUTER

A la place de attendre.

Écoute-moi, j'vas parti avé toi.
En t'a écouté et pis t'as pas v'nu.

ÉCOUVÉE

Se dit d'une poule couvant ses oeufs ou bien recouvrant ses poussins sous ses ailes. ce mot désigne aussi la position d'une femme à croupeton.

 

ÉCRABOUILLER

Écraser, réduire en miette, en bouillie.

 

ÉCRO

Accroc.

Al a fé ène écro à sa robe.

ÉCROCHER

S'accrocher.

 

ÉDARNER

Assommer, étourdi.

J'é r'çu in coup, ça m'a édarné.

ÉFARVATE

Fauvette

 

EFFOUDRÉ

Effort excessif, précipitation de peu de durée, manifestation hors de proportion avec le but à atteindre.

Son effodré est déjà finie, a n'à pas durée longtemps.

ÉFUQUIAUX
AFUTIAUX

Frusques, objets divers d'habillement.

Enleuve-moi tes éfuquiaux, ça m'embarrasse.

ÉGACIA

Acacia.

 

ÉGARÔCHER

C'est une corruption à la fois des verbes effaroucher et égarer, car il se dit des volailles dispersées après avoir été effarouchées.

Il à égarôché nous poules qui s'sont envolées tout partout, à été perdues.

ÉGAUD

Abri - Se mettre à l'abri du vent ou de la pluie, mais principalement du vent. Contre la pluie on dit : Se mettre à l'ébri

S'mette à l'égaud ou S'égauder.

ÉGLISSER

Éclabousser - N'est employé que dans le Montois et les villages voisins de ce canton. Il n'est pas connu dans les environs rapprochés de Provins. Ce mot se dit aussi dans le département de l'Aube, surtout dans les villages de la vallée de la Seine.

 

ÉGOUTURES

Les restes d'une chose dédaignée ou repoussée par quelqu'un.

En i'a léssé lés égoutures, cée ben assez pour lui.

ÉGRAILLÉ

Pour un objet - Endommagé, ébréché, émail d'un vase enlevé.

 

ÉGROUS ÈLES

Groseilles.

 

ÉGROUSIER

Groseiller.

 

ÉGUICHER

Voir - Aiguicher

 

ELGIR

Alléger, soulager. On appel une terre elgie celle qui est ameublie par suite des gelées de l'hiver l'ayant soulevée.

 

ÉLISSER

Aléser - Essayer, mettre à l'aise, surtout en parlant d'un écrou sur sa vis avant de le serrer à fond. On emploie aussi ce mot dans ce sens. ( Voir ci contre)

Les enfants élissent leus glissouèses (glissoires) su'la glace.

ÉLUMER
ÉLUMETTES

Pour allumer - Pour allumettes. Nos grand'mères disaient même dés elmettes.

Prends dés élumettes et pis élume le'feu.

ÉMANTIN

C'est le manche du fiau ( fléau) à battre le blé.

 

EMBARASSÉE

Femme enceinte.

 

EMBAUCHE

Pour embauchage ( des ouvriers).

 

EMBERLIFICOTÉ

Emmêler.

 

EMBOBINER

C'est embobeliner, enjôler quelqu'un.

I'l'a embobiné pou' avouère c'qu'il a.

EM'NANT

Corruption de avenant, être affable, montrer de l'amitié, de l'amabilité.

C'ée in commerçant ben em'nant à ses clients.

ÈM'NER

Amener.

 

ÉMILLER

Émietter, ameublir en parlant d'une terre.

La terre s'ée bien émillée.

ÉMORCE

Amorce. Avant les allumettes chimiques, on faisait brûler du vieux linge que l'on étouffait aussitôt dans un sébot à l'émorce. On avait ainsi une matière inflammable comme l'amadou, produisant du feu avec le briquet, servant à enflammer les Chéneveux.

 

ÉMOUVÉ

I'n s'émouve pas - Il ne s'émeut pas, il n'a pas peur, rien ne trouble sa tranquilité, sa placidité, son indifférence.

Rien ne'l'émouve.

EMPLÂTE

Emplâtre - Même signification qu'entrape, ( voir plus bas ), ouvrier maladroit, indolent, plutôt nuisible dans un travail d'ensemble avec d'autres.

 

ÉMUSARD

Musard, flaneur, perdant son temps à bavarder, en négligeant son travail.

 

ÉMUSER

C'est s'amuser ou, plutôt musarder au lieu de travailler.

 

ENCHALATER

Garnir d'échalas une vigne nouvellement plantée, tandis que fucher c'est renfoncer des échalas garnissant déjà la vigne depuis plusieurs années.

 

ENCHIFERNÉ

Enchifrené.

 

ENCO

Encore

Lé v'là enco parti guêler.

ENCOUTRER

C'est placer le linge dans le cuvier pour le couler à la lessive

 

ENCRAMAILLÉS

Empêtrés, accrochés, embarassés dans les traits les uns des autres, en parlant de chevaux attelés de front. Le mot empiergé qui se dit dans certaines contrées, mais qui n'est pas employé dans les environs de Provins, n'a pas tout à fait le même sens. Il signifie, pour un homme ou un animal avoir les pieds embarrassés dans un obstacle.

 

ENCROYÉ

Objet accroché à un autre et retenu en hauteur. On désigne principalement par ce mot un arbre qui mal dirigé en l'abattant, est resté couché et retenu dans autre arbre.

Il ée encrouéyé su'ène aute âbe.

ENDÊVÉ

( être ) - être turbulent, espiègle. Faire endêver quelqu'un, c'est le taquiner, l'énerver sans répit.

C't'enfant-là ée endêvé.

ENFAÎTER

Combler, remplir une mesure de denrées par dessus les bords. Les grains se mesurent raclés, au ras des bords de la mesure, tandis que les noix, les pommes de terre sont enfaîtées, les haricots légèrements comblés.

 

ENFLAMATION

Inflammation de quelque partie du corps humain.

 

ENGUICHÉE

Se dit d'une serrure qui ne fonctionne plus. On dit aussi qu'elle est emmêlée.

 

ENHOTTÉ

C'est le fait d'une voiture trop chargée d'être embourbée dans un passage difficile, les chevaux ne pouvant arriver à l'en retirer. On bille alors pour la déhotter.

I'a tant d'boue dans lée ch'mins, quen enhotte avé sée sabots.

ENJOINTURE

Jointure - Articulation des membres.

J'é mal dans tous lés enjointures.

ENNUIR

(s') - S'ennuyer.

Au régiment, i'va s'ennuir.

ENNUYANT

Ennuyeux, gênant.

 

ÉNOUER

(s') - S'étouffer, se dit de quelqu'un mangeant gloutonnement et sans boire.

T'as don pas peur de t'énouer, tu bou

ENRAYER

Tracer la première raie d'un labour soit à côté d'un riverain du champ, soit dans le champ même, sur la dérayure ou le querquiau entre deux sillons  ( seillons ) ou planche du labiourage précédent.

 

ENREUILLÉ

Enrouillé

 


ENTE - HANTE
Retour H

Faulx - Les uns disent in hante, d'autres ène ente, long manche sur lequel on adapte ( on ente ) la faulx pour couper les premières coupes de fourrage.L'assemblage se fait au moyen d'un anneau et d'une serre en fer, celle-ci fixant le talon de la faulx contre l'ente.

 

ENTÔMIE

syn. de Entrape ci après ; s'appliquait surtout à une femme. L'èthymologie vient certainement du grec entomon, insecte, larve, qui remue comme une larve.

 

ENTRAPE

Quelqu'un de maladroit, peu actif, inintelligent, parfois nuisible pour un compagnondans un travail commun.

Ertire-toi, entrape, tu m'embarrasse putoue qu'é d'm'aïder.

ENTRAPÉ

N'a pas tout à fait le même sens qu' encramaillé.
Entrapé dérive d'entravé ou empêtré ; il désigne le cas d'un cheval qui s'embarrasse de lui même dans ses traits, en tournant la charrue ou la herse au bout du champ.

Sale carne, i'peut pas tourner sans s'entraper dans sée tré ou dans sée cordeaux, et i'sée pas
s'détraper tout seul enco.
J'm'é entrapé dans ène pierre, qu'a manqué de m'faire tomber.

ENTREPOINTER

Faire des reproches à quelqu'un. S'entrepointer se dit de personnes s'injuriant mutuellement.

 

ENTRIVERNER
ou
ANTRIVERNER

Labourer une terre avant ou pendant l'hiver, afin que, gonflée, soulevée par la gelée elle s'ameublisse facilement au printemps. Quoique ce mot soit du patois, je crois que son éthymologie vient du latin ante ( avant ) hiberna ( quartier d'hiver ).

 

ENVOYER

S'emploie toujours à la place de LANCER.

Il a envoyé ène pierre au mogneau
( moineau )
Envoye-moi ène pomme dé d'su l'âbe.

ÉPALOGNOT

Prononciation patoise du mot français PALONNEAU syn. de Palonnier.

 

ÉPATER

(s') - N'a pas le même sens qu'en français. Ici, il signifie allonger les jambes en les écartant, étant assis, ou bien s'étendre à terre avec bras et jambes écartées.

 

ÉPLATI

Aplatir.

Cogne pus fort qué ça pou'l'éplati.

ÉPLER

Appeler.

Va-t'-en l'épler pou qu'i ' vienne.

ÉPLET

Veut dire de quelqu'un qu'il est habile, expéditif dans le travail.

 

ÉPLÉTANT

( être ) - Même signification que ci-dessus
Un travail facile à executer est appelé aussi un travail éplétant.

Il ée si éplétant qué l'travail i'i'fond dans lée mains.
C'ée ben plus éplétant d'puis qu'il a plu.

ÉPLÉTER

C'est effectuer plusieurs besognes et vite, sans en rechercher la perfection.

Épléte l'ouvrage, a n'ée pas précieuse, leuve in peu la main.

ÉPRENRE

 Apprendre

J'vas t'éprenre ène nouvelle qué personne n'a enco épris.

ÉQUILLER

Quand on battait les céréales au fléau, le grain des gerbes battues tombait sur l'aire de la grange et de la paille se trouvant par-dessus était enlevée et liée. Mais le grain n'était pas pur après cet enlèvement; il était mélangé de brindilles, d'esquilles de paille que l'on enlevait avec un râteau. C'est cette opération qui s'appelait équiller le grain.

 

ÉRÉCHER

Arracher.

 

ÉRÉCHIS

De bois pour un arrachis.

 

ÉREINTÉ
ou
ESQUINTÉ

Ces mots sont français mais ils sont cités ici pour faire remarquer que, dans nos pays, on ne dit jamais : je suis fatigué. Ce mot s'emploie, ici, dans un autre sens. Pour exprimer sa lassitude, on dit donc : j'suis éreinté, ou esquinté et, aussi, échigné. Cependant, ces mots indiquent une fatigue momentanée provenant d'un travail rude ou d'un surmenage.
Mais pour un long surmenage, on dira : Qué j'suis las, j'é pus d'force !- Esquinté signifie aussi l'état d'un objet abîmé, détérioré.

 J'é forcé pou' fini' mon ouvrage d'vant qu'i' pleuve, j'suis éreinté.

J'i'é prété mon outil, i'l'a esquinté.

ERGUIÉE

Amas d'avoine non liée dressée dans une aire de grange, pour la battre au fléau. Erguiée signifie airée, c.-a.d.- plein l'aire de la grange.

 

ÉRONCES

Ronces.

 

ÉROUZOUÉ

Arrosoir - Les jeunes disent arousouère.

 

ÉSARBR ou ESHERBER

Syn. de sarcler, couper les mauvaises herbes dans un jardin ou dans un champ.

 

ESCLETTE

Squelette

C'ée ène esclette, i'n'a qu'la peau les ous (os).

ESCLOTS

Galoches

 

ESQUINTÉ

Voir plus haut

 

ESSIÉRER

C'est s'asseoir.

Essiérez-vous, restez pas tout-d'bout.

ESSIETTE

Assiette.

Rémasse lés éssiettes et pis va les r'laver.

ESTRAGOT

Escargot.

 

ÉTANER L'EAU

Même signification que bander l'eau.

 

ÉTEINDEZ

Éteignez

éteindez la chandelle.

ÉTEINDU

D'éteint.

L'feu ée éteindu, rélume le.

ÉTINÉ

Etre obstiné, très occupé dans l'accomplissement d'un travail.

Il ée si étiné aprée c't'ouvrage-là, qu'il en perd son bouère et son manger.

ETLÉ

C'est avoir de bons ou mauvais ouvriers, un bon ou mauvais attirail de culture.

 

ETLÉE

Patois de attelée.

 

ETLER

Atteler - Mettre les chevaux à la voiture, à la charue ou les atteler aux autres instruments aratoires ; rétler, c'est reprendre le travail à la retlée, ou dans la journée après avoir détélé paour une cause quconque.

 

ÉTOQUER

C'est caler une porte ou une fenêtre ouverte, en y appuyant un objet pour l'empêcher de remuer ou de se refermer. Ce mot n'a pas la même signification qu' étayer dont il paraît dériver, celui-ci étant toujours employé quand il s'agit d'étayer une meule de céréale, un arbre, un mur penchant et menacant de tomber.

 

ÉTORDI

Étourdir.

 

ÉTOUFOUÉ

 Au lieu d'étouffée : pommes de terre à l'étoufouée, qui sont cuites à l'eau et ensuite sous les cendres.

 

ÉTRAMPE

Crémaillère ou pièce de bois placée sur la haie - ou Age - d'une charrue et servant à descendre ou à remonter le soc, selon la profondeur à donner au labour.

 

ÉTRAMPER

C'est donner plus de profondeur au labour et détramper c'est le contraire.

 

ÉTRAPE

S'applicant aux personnes est syn. d'escroc ou d'attrape nigaud . Les promesses et les annonces mirobolantes de certains farceurs sont aussi des étrapes.

Les marchands vendant à bas prix sont dés étrapes.

ÉTRIVER

Taquiner - Faire enrager quelqu'un, surtout un enfant.

Étrive pas l'gamin, tu vas l'faire crier.

EUMER

 Prononciation du verbe aimer.

 

ÉVARGÉE

Ficelle terminant le courgeon d'un fouet de charretier.

 

EVÉNI

Etre épuisé parce que, retenu par son travail ou pour tout autre raison, on a été trop longtemps sans prendre son repas. Ce mot est le plus souvent employé par les femmes.

J'é pas mangé à mon heure,
j'en suis tout evéni.

EVERTINER

Comme étriver, mais s'applique plutôt aux animaux. évertiner un chien, un chat alors qu' étriver s'applique aux personnes;

Va pas autour des mouches à miel,
ça les évertinera.

ÉVIROISE

Glissoire faite par des enfants.

 

ÉVOINDRE

Altération du vieux mot français aveindre, c'est retirer ou décrocher un objet placé hors de portée de la main.

J'suis trop petite pou' évoinde la casserole écrochée là haut,
évoins-moi la.

ÉVUGLOTTE

( aller à l' ) - Aller à tâtons, corruption de à l'aveuglette. Nos grands mères disaient ène évugle pour un aveugle.

 

 

 

 

 

 

 

 [Index] [Histoire] [Galerie] [Le Patois Briard] [Liens] [E-mail]
Copyright (c) 2001 Gigoo. Tous droits réservés.
 

Retour Accueil Dico

   [Index] [Histoire] [Galerie] [Le Patois Briard] [Liens] [E-mail]
Copyright (c) 2001 Gigoo. Tous droits réservés.
  

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z